.
 
 
> Accueil > Consommation de pain > Consommation de pain
Consommation de pain

Malgré son fort ancrage dans les traditions françaises, entre 1950 et 1996 la consommation de pain a chuté de plus de 50%.  Autrefois aliment de base des repas, il est aujourd'hui limité à un rôle d'accompagnement.

 

L'étude Su. Vi. Max.[1] montre en effet que seulement 30 % de la population consomment du pain, des pommes de terre ou des céréales au moins trois fois par jour, comme recommandé. Ils n'en consomment pas à chaque repas alors que ces aliments participent de manière importante aux besoins énergétiques de l'organisme. Cette chute de la consommation est notamment expliquée par la persistance de certaines idées reçues sur cette catégorie d'aliments. Le baromètre santé nutrition 2002 de l'INPES démontre que certains produits comme les féculents sont victimes d'idées fausses et sont, de fait, sous consommés.



[1] Etude épidémiologique Su. Vi. Max. (13 017 personnes suivies pendant 8 ans) dans le domaine de la prévention nutritionnelle des maladies chroniques, lancée en 1994.


 
 

Haut de page